VOS QUESTIONS

Pourquoi consulter un psychanalyste
ou un psychothérapeute ?

Vous éprouvez un sentiment d’échec ou de répétition de situation délicates, des difficultés sentimentales, professionnelles, scolaires, plus généralement d’un manque de sens dans la vie ou souffrez de tout autre problème qui vous affecte et vous empêche de vous épanouir. Si ces difficultés persistent voire s’accroissent malgré vos efforts, il est peut-être temps de vous adresser à un professionnel pour sortir de cette impasse.

Comment choisir son « psy » ?

Lors de la rencontre, l’essentiel est de vous sentir en confiance, de considérer que votre parole est bien accueillie et que le praticien saura vous aider à l’analyser pour sortir de votre souffrance.

Le professionnalisme du « psy », formé à l’écoute de nombreuses situations, et son engagement éthique envers ses patients sont aussi des éléments à prendre en compte.

Quel est le déroulement d’une séance ?

Les séances durent de 30 à 45 minutes. Elles peuvent se dérouler en face à face, ou bien le patient peut être allongé sur le divan.

Le choix du dispositif de la cure est de la responsabilité du praticien, qui l’adapte en fonction de la demande du patient et de sa pertinence en fonction de chaque situation. Celui-ci peut aussi évoluer en cours de thérapie.

Surtout, la principale règle de la cure ou de la psychothérapie d’inspiration analytique est pour le patient de dire ce qui vient, pour associer et pour entendre, grâce à l’aide et aux interventions ciblées de l’analyste, quelque chose de son inconscient, de sa propre voix et de son désir singulier. C’est donc par la parole et avec ses propres mots que chaque patient peut avancer sur son chemin.

Quel est le prix des séances ?

Les psychanalystes et psychothérapeutes adaptent le tarif des séances à la situation de leurs patients. L’accès à la cure analytique est donc ouvert à toutes les catégories socio-professionnelles.

L’efficacité d’une thérapie est-elle liée à sa durée ?

Contrairement à un large préjugé, une psychanalyse ou une thérapie d’inspiration analytique n’implique pas nécessairement d’y passer des années. Indépendamment de sa durée, c’est la qualité de la relation établie entre le thérapeute et le patient qui fait avancer le travail, dans une approche adaptée à chaque parcours singulier.

De plus, dans une société où le rythme est toujours plus rapide, le dispositif de la cure constitue un temps et un lieu dédiés pour repérer et élaborer ce qui fait difficulté.

Enfin, il est clair qu’à l’opposé des thérapies cognitives ou comportementalistes, en théorie brèves, psychanalyse et thérapie d’inspiration analytique ne visent pas à « éradiquer » le symptôme, mais à « interroger » ce qu’il représente pour le sujet, afin d’aider le patient à s’en décaler pour en éviter la répétition et le déplacement sur un autre domaine de sa vie. Le succès de la cure repose donc sur le fait d’aborder de façon différente ses problèmes et sur le questionnement de son désir.

Un psychanalyste / psychothérapeute doit-il respecter le secret professionnel ?

Le psychanalyste / psychothérapeute, de par son éthique et en tant que professionnel de santé, est tenu de respecter le secret professionnel. Votre identité et vos propos sont confidentiels et ne peuvent être ni enregistrés ni divulgués.

65, rue du Moulin Vert | 75014 Paris